Hommage à la salsa colombienne

Salsa, Rock et Swing

Si on compare la salsa à d’autres musiques, on peut dire que la salsa a toujours été vivante depuis sa création. Alors que par exemple, on ne fait plus de bons rocks et swings à danser depuis longtemps.

Ce ne sont pas les amateurs de rock ou de swing qui vont dire le contraire. Les meilleurs rock à danser sont ceux des années 60 (40-50 pour le swing). Depuis on n’en fait plus de pareils. De même en musique classique, plus personne ne compose comme Bach ou Mozart. Certes ces musiques continuent d’exister, mais plus comme avant.

Alors qu’en salsa, il n’y a jamais eu de cassure depuis le guaguanco new-yorkais des années 60 jusqu’à aujourd’hui. Mise à part la mauvaise qualité sonore des vieux enregistrements, c’est la même âme.

Grâce aux Colombiens

En fait ce sont les Colombiens qui ont sauvé la salsa. Alors qu’à la fin des années 70 la salsa était en chute libre aux USA, les Colombiens l’ont reprise à leur compte et ont enflammé toute l’Amérique du Sud avec. Dans la foulée, ils ont aussi repris le Boogaloo en lui redonnant ses lettres de noblesses.

La salsa dura colombienne a quelque chose de magique: elle met tout le monde d’accord. On peut danser en ligne ou à la Cubaine. Et en plus, on peut y danser avec un swing et un jeu de jambes typiques de la Colombie.

C’est comme ça en Colombie!

C’est aussi comme ça en Colombie!

 

 

Haut de page